*

(48 lectures)
Mai 27 2018

Comme si nos mains se crispaient pour essayer de s’accrocher à de l’eau qui coule.

Librement interprété d’un texte de Paul Hedderman > http://planetself.blogspot.fr

Au cours d’une journée, nous avons beaucoup de pensées qui ont pour sujet nous-même.

Notre esprit est obsédé par ce moi que chacun d’entre nous est censé être. Le reconnaissons-nous ? Pas si facilement n’est-ce pas ? Une fois reconnu, c’est pourtant l’évidence : moi, mon avenir, mon projet, ma raison d’être, mon parcours professionnel, ma mission de vie, ma plus grande fierté, mes opinions politiques, mes réincarnations,  mes valeurs, ma plus grande réussite, ma femme, mes enfants, mes insatisfactions, mon hernie discale, ma triste vie, mon connard de voisin, ma mort qui viendra un jour, celle de mes proches, mes angoisses, mes bonnes raisons d’espérer…

Une pensée arrive à la conscience et je l’entends. Mais je l’entends avec l’impression que j’e

plus...

Mai 15 2018
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail