*
Top Haut 6

a

Une pratique verbale et corporelle de libération du stress, une vision non-duelle du conflit et de sa résolution
Ur pleustr dre gomz ha dre gorf d’en em zieubiñ diouzh ar stres, ur gwel nann-daouel war ar bec’h hag e ziskoulm
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Menu
Facebook
                
une exploration en liberté de l'Aikido et de ces principes 
Texte de Bruno Sinquin
Le nouvel arrivant ne le sais pas forcément mais il existe de nombreuses façons de pratiquer l’Aïkido, de nombreuses écoles ou styles, et de plus en plus. Du vivant même du fondateur, nombreux sont ses élèves qui l’ont quitté, créant leur propre pratique, et gardant d’ailleurs souvent des liens d’amitié avec lui. L’Aïkido même est né de la séparation entre Moriheï Ueshiba et Sokaku Takeda, son maître de l’école Daito-Ryu-Aïki-Jutsu, Moriheï souhaitant affirmer sa propre compréhension du Budo (Voie martiale) et continuer à l’explorer à sa façon. Donc le Shojin-Aïki, est une façon d’aborder et d’étudier l’Aïkido, pas mieux et pas pire qu’une autre, différente. Il m’est apparu que la meilleure façon de garder vivant en moi une chose aussi subtile que l’Aïkido est de faire comme un jeune enfant qui apprend c'est-à-dire joyeusement, à partir de la sensation intérieure, sans se censurer ou se prendre la tête.
Apprendre c’est jouer et jouer c’est apprendre. Un enfant qui apprend à marcher tombe beaucoup, mais ne se juge pas pour cela, il se relève avec l’enthousiasme intact et recommence. S’il s’est fait mal il pleure, lâche prise et recommence. Cette capacité, esprit du débutant, esprit d’enfance, esprit originel, est la source de l’attention, la source de l’énergie, motivation toujours en nous, quel que soit notre âge, c’est à elle que je vous propose de vous connecter pour apprendre l’Aïkido et évoluer dans votre pratique.
C’est là le sens de « Shojin », celui qui fait le premier pas, éternel débutant de la vie et de la voie de l’Aïki.

Une vision du sens de notre pratique
Je définis l’Aïkido par autre chose que son répertoire technique (waza) et ses formes codifiées (kata). La rigueur technique et le programme balisé des différents formes à maîtriser pour passer «  à l’échelon supérieur » qui est la règle d’apprentissage dans toutes les écoles que j’ai rencontré, ne donne une sécurité que dans le cadre artificiel du dojo ou de l’école suivie, et incite :
— à copier quelqu’un d’autre « là-bas » nous plaçant comme à l’extérieur de nous-mêmes, alors que le mouvement d’Aïkido naît de l’intérieur, du plus profond de l’être.
— à reproduire le passé (la technique que le prof a montré tout à l’heure, ou celle que le maître a montré lors du dernier stage) ou à se projeter dans l’avenir, (course aux grades) alors que le ki se manifeste seulement dans le moment présent.
Là-bas ... dans le passé... plus tard… et l’essentiel, ici et maintenant devient une quête jamais assouvie, alors qu’il est nourriture toujours accessible (et aussi d’ailleurs, condition à l’efficacité martiale de l’art)
L’Aïki-Shojindo a donc pour ambition que l’essentiel de l’Aïkido se vive ici — en vous, en nous — et maintenant — à chaque cours — quelque soit votre niveau
Bien sur vous aller intégrer dans votre démarche ce que l’animateur du cours propose mais en même temps, chacun à chaque fois, ne peut faire autrement que recréer le mouvement à sa façon, avec son corps tel qu’il est, avec son énergie émotionnelle telle qu’elle est, et c’est chacun aussi qui prend responsabilité de son évolution en s’appuyant sur sa propre passion et en développant sa propre compréhension.
Il est donc plus une façon de faire couler, ici et maintenant, le « ki » (énergie) en soi et entre les personnes, qu’un ensemble de formes et de techniques. Cela ne veut pas dire que nous n’étudions pas les techniques, mais que nous les étudions à partir du maintenant et pas à partir de l’attachement à un savoir accumulé.
Ce coulement/jaillissement de ki qui tisse et relie chaque chose (ki-musubi) est là avant la technique, pendant la technique et continue après. Il se manifeste par des spirales, des ondulations, des vagues, et jaillit aussi par des expressions martiales de vitalités: éclairs, étincelles, rayon de lumière, vide soudain … Un mouvement d’Aïkido, est l’expression de ce jaillissement/coulement commencé avant l’attaque physique. Ce qui apparaît de l’extérieur comme une technique est le moyen que le ki de la nature, par le principe de moindre résistance, emploie pour continuer à couler.

inviter

absorber

écouter

guider

amplifier

jusqu'au coeur de la terre

Eveiller le corps, le sensibiliser,
et prendre confiance en son propre ressenti  
C'est la première démarche pour commencer l’apprentissage « Shojin » de l’Aïkido
Le ki est déjà en vous, et peut être ressenti.
Rechercher un appui sur son propre ressenti, alors qu’il nous a peut-être, plutôt été demandé jusqu’à présent de se tourner vers l’extérieur pour savoir: « Est-ce que ce que je fais est bien? », peut être extrêmement dérangeant …
C’est pourtant dans la démarche que je vous propose, incontournable : accrochez-vous ! Apprivoisez ce sentiment d’être perdu qui peut se présenter, parlez-en avec votre prof et prenez de l’assurance : votre corps sait déjà, écoutez-le ! Prenez conscience de ce ki déjà en vous et étudiez-le en tâtonnant. Petit à petit, et c’est une recherche qui se renouvelle et s’approfondit sans cesse, nous allons nous rendre compte:
— comment ce coulement fonctionne, c’est le travail corporel et énergétique,
— comment en changer la qualité : c’est le travail sur l’esprit et les pensées-sentiments,
— comment l’intensifier et le diriger : c’est le travail sur l’intention, la visualisation et la respiration,
— comment s’en servir pour protéger autant nous que le partenaire/adversaire; c’est le travail martial spécifique à l’Aïkido, expression de l’unification du principe d’amour inconditionnel avec le principe martial de non ouverture.

Un cadre de pratique différent
La place qu’ont pris l’organisation administrative, les structures hiérarchiques, l’importance exagérée des grades, les rivalités entres écoles et autres jeux de pouvoirs, sont en complète contradiction avec cette vision de l’Aïkido, et perturbe plus qu’on ne le croit, ce merveilleux coulement que j’ai choisi d’honorer. Le cadre de notre pratique les mets donc « hors sujet » dès le départ:
— Pas d’appartenance à un style, ou de filiation à un maître — les relations avec les autres écoles, se faisant librement et par affinités réciproques.
— Pas de système hiérarchique pyramidal et de course aux grades 
— Pas de programme technique contraignant et d'attachement à la forme ou au savoir — mais une vision globale du sens de notre pratique et un travail sur les principes de bases qui permettent à cette vision de s’exprimer.
Nous constituons ainsi un groupe de pratiquants d’Aïkido attentif à entretenir son autonomie technique et spirituelle autant que celle des individus qui le constituent. Cette attention ne se veut pas l’expression d’une séparation ou d’un repli sur soi, mais la recherche d’une relation saine et équilibrée avec les autres, relation basée sur l’écoute mutuelle et reproduction de ce que nous vivons au dojo entre Shite qui donne la technique et Uke qui la reçoit. C’est cette relation d’interdépendance, source d’enrichissement réciproque et créatrice de synergie, que nous aimerions vivre lors de nos rencontres avec les autres groupes de pratique et leurs leaders.

                            

           
 

Une pédagogie adaptée à notre vision 

Nous travaillons la “non-forme”, sans technique et sans connaissance
— d’une façon méditative... en explorant, la rencontre avec l’autre dans la lenteur et l’extrême-lenteur (mais avec un engagement constant)
— d’une façon créative… en osant notre singularité et en lâchant le contrôle mental.
— d‘une façon spontanée... en éveillant notre vitalité et en apprivoisant la peur, la colère, ou l’inhibition de l’action que nous vivons devant l’agressivité et la violence physique.

Nous travaillons la forme des techniques de l’Aïkido classique
Comme dans les autres écoles, nous étudions avec précision, à mains nues, avec couteau, sabre ou bâton, les techniques illustrant les 6 principes de bases de l‘Aïkido, racines de l’art desquelles tout le reste découle:
1) Initiative, créativité et sens martial (Irimi)
2) Accueil et non-résistance (Kaiten)
3) Enracinement et stabilité (Osae-waza)
4) Souffles, rythmes et alternances (Kokyu)
5) Conscience rayonnante et gratitude (Shiho-haï)
6) Confiance dans l’intuition et ouverture à l’inconnu (Ushiro-waza)

Nous travaillons la relation entre forme et non forme
Nos pratiques méditatives, créatives, spontanées et sans formes, alimentent une compréhension individuelle “de l’intérieur”:
       
« Ki », une calligraphie
de Moriheï Ueshiba,
la spirale en haut à
droite symbolise
“musubi”, le noeud
avec la force de vie
— de soi
— du mouvement,
— du langage non verbal
— du jeu martial
— de la relation et du miroir qu’est l’autre
C’est à partir de cette compréhension, en nous installant dans une présence non duelle à l’instant,
que s’équilibre l’alternance entre forme et non-forme.
De la forme vers la non-forme... nous laissons les techniques se transformer naturellement, en accord avec la situation de l’instant...
De la non forme vers la forme… nous laissons nos réactions instinctives se stabiliser dans la sécurité d’une technique précise.

En abandonnant des liens qui encombrent et séparent nous pouvons mieux nous concentrer sue ce qui nous apparaît comme le cœur du message de Moriheï Ueshiba: rendre de plus en plus fort et concret par notre art, cet autre lien qui relie lui tous les humains entre eux et les humains à leur environnement.
Nos principes d’études sont là pour nous permettent un apprentissage en cohérence avec cette vision et nous aident à installer la liberté de recherche ainsi que la sécurité psychologique et physique nécessaire à ce travail:
— écoute réciproque dans un partage de sensation,
— attention à ne pas stresser l’autre plus que ce qu’il est capable de recevoir,
— non forçage physique,
— ambiance non jugeante et non-directive.

Deuit da dañva, deuet mat oc'h !
Venez goûter, vous êtes le bienvenu !
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail